Réduire son empreinte carbone, comment s’y prendre ?

Les risques liés à l’augmentation du CO2 comptent parmi les premiers dangers qui menacent notre planète aujourd’hui. L’empreinte carbone qui se mesure par la quantité de gaz à effet de serre (GES) émise par an s’élève d’une année à l’autre.

 

Selon les statistiques, les émissions du CO2 ont augmenté de 60% de 1990 à 2016 au niveau mondial. Certes, l’industrie est le principal acteur et représente à elle seule 40% de gaz à effet de serre émis à cause de la déforestation et des énergies fossiles mais on remarque également des émissions importantes liées à des activités individuelles quotidiennes à savoir les transports en commun, l’alimentation et plein d’autres services. Les responsabilités sont donc partagées entre industrie et individu cela dit, même les petites actions comptent. Réduire son empreinte carbone c’est d’abord une décision à prendre puis une démarche quotidienne à adopter ; c’est un pas vers une planète propre et durable.

Comment réduire son empreinte carbone ?

Malgré les chiffres qui font peur et le désespoir qu’ils peuvent engendrer, de nombreuses solutions se mettent en place afin d’atteindre cet objectif. Quelle est donc la démarche à suivre pour réduire son impact carbone ?

      Calculer son empreinte carbone 

Le premier pas à faire si l’on veut se lancer dans cette aventure, c’est de mesurer son empreinte carbone. Il est important d’avoir une donnée concrète pour savoir déjà à quoi est liée cette augmentation car la cause peut varier d’une personne à une autre selon nos habitudes au quotidien. Connaître la cause nous aidera à trouver la meilleure façon d’agir pour obtenir un résultat efficace. Mais on peut se poser la question « comment puis-je calculer mon empreinte carbone ? » En vrai, c’est très facile ! Il suffit de se rendre sur des sites internet comme MicMac et MyClimate ou des applications mobiles comme Climate Compass.

Une fois que le bilan est fait, il vous sera plus facile de vous diriger vers une thématique particulière, en voici les principales :  

      Limiter ses trajets en voiture à l’essentiel 

Les véhicules émettent une bonne quantité de CO2 et polluent l’air. De plus, ils consomment de l’énergie non renouvelable ce qui en fait une source importante de l’émission des gaz à effet de serre, c’est pourquoi il faut limiter ses trajets en voiture à l’essentiel. Les meilleures alternatives sont le co-voiturage, les transports en commun et le vélo pour les trajets courts.

      Acheter du reconditionné 

Même s’il ne semble pas évident, les produits high-tech sont un grand pollueur de la planète. Avec les tonnes de produits électronique produits chaque année, leur recyclage devient une problématique et un réel danger pour la planète. En achetant un ordinateur ou un smartphone reconditionné, non seulement vous économisez de l’argent mais vous contribuez également au recyclage des produits électroniques. Acheter du reconditionné ou recyclé son ancien téléphone est aussi un écogeste.

      Soigner son alimentation 

Faire attention à son alimentation est bénéfique pour la planète comme pour la santé. Réduire ou ne plus manger de viande n’est pas du tout un geste aussi modeste qu’il ne paraît car le régime végétarien à lui seul permet de baisser l’empreinte carbone individuelle de 10%. Néanmoins, même un meilleur choix des fruits et des légumes est soumis à certaines conditions. Souvent quand on en achète, on ne fait pas attention à leur pays de provenance alors qu’il joue un rôle très important. Bien entendu, les fruits et les légumes de saison et de provenance locale sont plus écologiques que ceux importés de l’étrangers.

      Se lancer dans le zéro déchet 

Au vu de la quantité des déchets de chacun, le recyclage à lui seul ne suffit pas. Le zéro déchet est le meilleur moyen pour devenir ami avec l’environnement. A travers des gestes très simples, on peut à la fois économiser de l’argent et réduire son empreinte carbone à savoir, fabriquer ses produits ménagers, limiter sa consommation plastique, penser au tri, etc.

 

Plein d’idées encore sur l’application Citizenwave. Si vous voulez partager vos idées et retrouver celles des autres, n’hésitez pas à la télécharger !